12 à 16 ans, l'adolescent

Finition : [l'orthodontie] : 12 à 99 ans !

Après la correction orthopédique ( taille et position des mâchoires ), après l'apparition de toutes les dents définitives, on peut "fignoler" l'alignement et l'engrènement des dents .

Durant cette phase nous aurons 2 objectifs :

  • L'esthétique : votre sourire est votre première "carte de visite"!!
  • La fonction : pour bien mâcher toute votre vie, sans usure des dents, sans déchaussement, sans problème d'articulation, sans problème de dos... Il vous faut des dents bien alignées et qui s'engrènent bien : les pointes du haut dans les creux du bas !

Comment les dents se déplacent-elles ?

Notre squelette est en perpétuel remaniement.

Destruction - reconstruction permanente .

Tous les 6 mois vous avez un squelette tous neuf !

L’os qui entoure vos dents à la même propriété .

Si l’os se reconstruit au même endroit, le dent ne bouge pas !

Si la dent reçoit une force, l’os ne se reconstruit pas au même endroit : la dent « bouge » !

Deux cas de figure :

  •   déplacement spontané : sous l’effet des forces musculaires ( langue, joues, lèvres ) . s’il existe un déséquilibre entre ces forces des deux cotés de la dent, elle bougera jusqu'à se que les forces s’équilibrent .
  •   déplacement provoqué : L’ORTHODONTIE : C’est l’appareil qui apporte la force, mais au niveau de l’os, le principe de déplacement est le même que pour le déplacement « naturel » spontané .
 

déplacement dentaire

déplacement dentaire

Les forces que génère l’appareil doivent respecter certaines règles :

 

  •   La force doit être la plus LÉGÈRE possible : Quelques grammes suffisent !!  

Plus la force est légère plus la dent bouge vite et moins c’est désagréable !

Pour cela nous avons des nouvelles attaches et des nouveaux fils ( voire plus loin ) 

  •   La force doit être PERMANENTE :

Pour éviter les mouvements de « va et vient » très nocifs pour l’os et la gencive .

Si ces règles sont respectées, l’os et la gencive ne souffrent pas du déplacement des dents .

Au contraire, les dents repositionnées sur leur support osseux travaillent dans le bon axe .

Des dents alignées sont toujours mieux brossées et la gencive en meilleur santé .

Votre dentiste pourra mieux supprimer le tartre si les dents ne se chevauchent pas !

Inversement, pour déplacer les dents, l’os et la gencive doivent être en parfaite santé AVANT et PENDANT le traitement .

Si ce n’est pas le cas, détartrage, brossage, consultation chez le dentiste et/ou le parodontologiste s’impose avant le traitement .

Il existe plusieurs sortes d’appareils :

Les appareillages fixes

Des « attaches » sont collées sur les dents : On les appelle encore souvent "les bagues" bien que depuis longtemps déjà, il s'agit d'attaches collées qui ne font plus le tour des dents .

Les Américains les appellent « brackets » .

Ils sont collés avec la même résine que le dentiste utilise pour réparer les caries : la dents est donc parfaitement protégée sous l'attache collée .

Lors de la dépose de l'appareil, cette colle sera éliminée par polissage de la dents . Donc aucun risque d'atteinte de l'émail sous l'attache.

 

Ils respectent  parfaitement le principe des forces légères et permanentes .

Ce sont les plus « biologiquement respectueux » .

Ils peuvent être collés soit :

  •   A l’extérieur :  

Les attaches collées peuvent être :

                                                    soit  métalliques : Le plus classique car le plus efficace donc le plus rapide .

                                                    soit  transparentes en céramique pour plus d'esthétique .

  •  A l’intérieur " LE LINGUAL "

les attaches sont collées derrière les dents :
parfaitement invisible ( c’est leur seul intérêt ) mais beaucoup plus gênant : La langue est souvent très irritée, la parole devient difficile .

l’efficacité est moins bonne donc les traitements sont moins rapides .

Ces traitements sont beaucoup plus coûteux car :

                       Les attaches collées sont fabriquées en or, sur mesure pour chaque dent .

                       La difficulté d’accès rend collage et réglage beaucoup plus longs et difficiles .

Les patients doivent être TRES motivés !!

D’autres progrès sont arrivés :

  •   des attaches spéciales dites "auto-ligaturantes, basse friction" nous permettent d'utiliser des forces légères pour plus de confort, plus d'efficacité, plus de rapidité, plus de respect des racines et des gencives .
  •   des fils en titane "super-élastique à mémoire de forme" délivrent des forces ultra légères et continues qui permettent d'espacer les rendez-vous de 8 semaines :
    Finit la corvée des rendez-vous hebdomadaire !!
  •   L'association des attaches "auto-ligaturantes" et des fils titane "mémoire de forme" délivrant des forces légères et continues permet de réduire considérablement les désagréments du début de traitement : Moins de douleur, moins longtemps !
  •   ces forces légères permettent de traiter les adultes même si le déchaussement est très avancé .
    Dans ces cas, la santé des gencives s'en trouvera même améliorée !

Ces appareillages fixes exigent une hygiène parfaite .
Aussi, à chaque rendez-vous un contrôle, une explication-démonstration, une (re)motivation sera faite par nos hygiénistes Capucine et Sabrina .
Si nécessaire un détartrage-aéropolissage sera effectué .

Les appareillages mobiles

        Dans certains cas simples, l'alignement des dents peut être obtenu grâce à des appareils mobiles :

                  -- Gouttières transparentes ou « aligneurs » : 

 
Ce sont des gouttières transparentes qui se "clipent" sur les dents : en exerçant des tensions elles finissent par déplacer les dents .

Elles ne respectent  PAS le principe des forces Légères et Permanentes :

  •        La rigidité du matériau génère des forces souvent très élevées et jamais mesurables …
  •        On les enlève pour manger et brosser (et quand on « craque » …) donc les forces ne sont    pas permanentes .

En cas de manque de place, l'espace nécessaire est obtenu par meulage des points de contact entre les dents.

Ils sont très discrets mais nécessite une volonté sans faille ( pour ne pas les enlever constamment ) sur des périodes de temps parfois très longues (peu efficace donc traitements longs ) .
Les traitements sont très coûteux car :

  •           Un traitement peut nécessiter plusieurs dizaines de gouttières,
  •           Les rendez-vous sont nombreux et fréquents à cause du manque de souplesse du matériau .

Ces traitements sont réservés à des alignements simples chez l'adulte .

                             -- Les appareils mobiles résine « classiques » :

Là encore, peu d'ambition : des dents un peu penchées en avant, petits défaut d'alignement ...

Là encore, la coopération et la volonté sont obligatoires !!!

La canine incluse

Parfois les canines (du haut surtout) refusent de sortir à l’age où elles devraient normalement le faire ( 12-13 ans ) .

On dit alors que la canine est incluse .

Souvent la canine de lait persiste et cela passe inaperçu !

Sur une radio panoramique on la localise : couchée, plus ou moins haute, au palais ou coté joue … tout est possible !

Il faut alors aller la chercher : On pause un appareil fixe multiattaches pour faire la place et servir de point d’appui pour la traction de la canine .

Il faut alors rendre la canine visible : Un dégagement chirurgical et un collage d’une attache sont pratiqués sous anesthésie locale ou générale dans les cas difficiles .

Cette attache est reliée au reste de l’appareil pour que la traction et le guidage s’installent .

Le déplacement, c'est-à-dire la mise en place de la canine, se fait doucement au rythme orthodontique et il faut entre 6 et 12 mois pour la positionner correctement .

Un petit pourcentage de canines refusent de bouger : Elles sont « ankylosées  c'est-à-dire soudées à l’os et il faut les extraire pour les remplacer par un implant .

Impossible de le savoir à l’avance ! Il faut donc toujours essayer de les tracter : « 100% des gagnants ont tenté leur chance » .

Si elle ne répond pas à la sollicitation, on le saura vite (quelques mois ) et une décision sera prise en commun .

canine incluse

canine incluse

La Frénectomie

On avait recours à la chirurgie du frein de la lèvre quand il était inséré entre les incisives :

Il crée un espace entre les les incisives .

Si l'on ferme cet espace orthodontiquement et que l'on maintient les dents rapprochées suffisamment longtemps, le frein se réorganise la plupart du temps et l'on évite l'opération :

Voici le cas de Manon 

Accueil Les soins 12 à 16 ans, l'adolescent